RSS

Archive for the ‘technologie’ Category

hipstery

Quelle est la motivation première pour l’achat d’un objet qui nous plaît, je parle d’un achat plaisir ? Son design, ses couleurs, son visuel. Dans le cas d’un tee-shirt on le choisira pour sa coupe, pour le motif affiché, pour la façon dont il nous met en valeur. Désormais il existe une autre manière d’agir pour acheter un produit. Pour rester avec l’exemple du tee-shirt, vous n’achetez pas un tee-shirt qui vous plaît mais plutôt celui qui vous correspond.

L’idée :
Hipstery, une boutique en ligne de tee-shirts mystère, vous vend ses produits en fonction non pas de vos goûts mais en fonction de votre personnalité.

Comment ?
Sur le site en ligne de Hipstery, il n’y a pas de tee-shirts à choisir avec un prix à payer comme sur toutes les boutiques en ligne. Au lieu de cela, le consommateur choisi sa taille, paie 17€ (sans frais de port) et répond ensuite à toute une série de question sur lui même. Les « scientifiques du style » de chez Hipstery, comme ils se font appeler, analysent et exécutent les réponses de votre questionnaire grâce à leur « algorithme du style » pour déterminer au plus juste le parfait tee-shirt parmi toute leur gamme de designs et de motifs, qui vous correspondra le mieux.
Conscient de la responsabilité qui leur incombe, Hipstery remplace tout produit qui ne conviendrait pas au client avec la possibilité d’un remboursement si ils se trompent une deuxième fois.

Pourquoi ?
Avec Hipstery, le business model s’inscrit dans une logique d’anti tendance. Alors que la plupart des entreprises proposent toujours plus de choix, toujours plus de produits, plus d’informations, une niche est en train de se créer pour les entreprises qui se chargent de soulager les consommateurs de la charge de la décision.

- originalité: 5/5
- utilité: 4/5
- niveau de technicité : 2/5
- rentabilité à long terme : 3/5
- potentiel d’évolution: 5/5

note finale idéebiz: 3,8/5

siteweb: Hipstery

via springwise

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter

sans-titre5

Voici un bel objet qui m’a tout de suite sauté aux yeux (sans doute le jaune) bien que j’imagine sa durée de vie incertaine : une télévision portable wifi. La vidéo sur internet est plus que jamais d’actualité, outre Youtube et consorts, le streaming (pour les matchs de foot, j’aime) ou la VOD font partie de nos habitudes. Le Wifi TV Concept arrive donc à point nommé. S’il ne s’agit encore que d’un prototype, il devrait toutefois être lancé rapidement en production. Il s’agit d’un système portable avec une taille d’écran de 6 pouces (3,5 pour l’iPhone avec la TV compatible 3G) livré avec sa paire d’écouteurs Bluetooth et son socle pour visionner le système confortablement.
J’imagine mal l’utilisateur se promenant avec cet engin assez imposant, en sachant que les réseaux wifi libre ne sont pas encore légion. L’objet restera sans doute bien au chaud dans l’appartement d’un geek avide de nouveaux gadgets ou d’un passionné de design, mais ceux là préféreront regarder la télévision sur leur ordinateur ou tout simplement sur leur téléviseur qui bientôt adopteront la norme wifi.

source: techfresh.net

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter
27 < >juil 2009

flash ideebiz: Regarder la télé en wifi où que vous soyez

Author: Romain Pignoux | Filed under: design, flash idéebiz, technologie

image-11

Il en aura fallu du temps, mais les municipalités et l’administration en générale sont maintenant obligées de rattraper leur retard sur le plan technologique pour être au diapason de leurs concitoyens.  De ce fait la municipalité de Boston a franchie le pas en lançant une nouvelle application civique disponible sur iPhone.

L’idée :
Dubbed Citizen Connect est une application iPhone qui permettra aux résidents de la ville de transmettre leurs doléances à la municipalité.

Comment ?
Avec leur iPhone les bostoniens prennent une photo de l’objet du problème, tels que les nids de poule, des graffitis ou des véhicules abandonnés, et l’envoi par email directement sur la boîte de l’hôtel de ville. Avec la fonction GPS, les utilisateurs pourront facilement être en mesure de préciser le problème ainsi que sa localisation.

Vous pensez comme moi qu’il s’agit là d’un gadget de plus et qu’avec l’administration les plaintes se succèdent et tombent irrémédiablement au fin fond des oubliettes voir dans un trou noir bureaucratique. Et bien comme le précise l’article paru dans Boston.com, la nouvelle application donne aux utilisateurs un numéro de suivi après le dépôt de leur plainte, leur permettant de suivre l’avancement de la municipalité sur leurs problèmes.

Pourquoi ?
Voici un exemple dont devrait s’inspirer certaines de nos grandes mairies. Cela permettrait  premièrement de mettre en phase l’état avec les nouvelles technologies de l’information et de la communication et deuxièmement de booster l’image figée et bureaucratique de l’administration. Ceux qui pensaient que l’iPhone n’étaient qu’un objet pour consulter ses emails ou facebook sont servis. Le potentiel de cet objet n’a de cesse de m’impressionner.

L’application est prévue d’entrer dans une phase de test la semaine prochaine. Les seront réalisés par du personnel de la municipalité et des bénévoles (environ 70 personnes). L’application sera proposée en téléchargement gratuit à partir de l’Appstore vers la fin du mois d’août.

A noter que ce type d’initiative existe aussi à San Francisco, cette fois-ci les citoyens expriment leurs divers reproches par l’intermédiaires de twitter à l’adresse @SF311.

siteweb: City of Boston et San Francisco Twitter

Source: Springwise.com

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter

sans-titre
Cela faisait un bout de temps que je souhaitais parler de l’utilisation de Twitter dans nos habitudes de consommation et sur la forme des nouveaux business émergeant. Twitter est sans doute le média le plus réactif du moment pour toutes les personnes inscrites et connectées, les entrepreneurs l’ont bien compris et exploitent de plus en plus son potentiel.
Ce premier article traitant sur la création de nouveaux business par l’intermédiaire de Twitter va mettre en avant l’entreprise Baker Tweet.

Qu’est ce que c’est ? Tout le monde connaît la sensation du petit pain tout chaud, à peine sorti du four. Les produits des boulangeries ont tendance à refroidir dans les minutes qui suivent leurs fabrications, grâce à Twitter, les boulangers pourront tenir informer leur « followers » en temps réel sur l’évolution de la fabrication des produits.

L’idée :
Grâce à Twitter, les boulangers peuvent prévenir leurs clients de l’arrivée d’une nouvelle palette de produits tout droit sortie du four.

Comment ? (voir en bas la vidéo)
Les boulangers commencent par se créer un compte sur Baker Tweet, ils listent ensuite tous les produits commercialisés dans leur boulangerie. Une fois ces formalités accomplies, c’est là que les choses sérieuses commencent ! Pour tenir informer leur « followers » les boulangers utilisent un appareil que l’on appelera une Twitterbox spécialement conçue à la pratique du « twitting », petite explication :

BakerTweet a conçu une boîte pouvant résister à toutes les conditions qu’imposent une cuisine, la mettant à l’épreuve de l’eau ou de la farine. Comme nt s’utilise-t-elle ? Le boulanger a juste qu’à sélectionner le produit à twitter avec la molette (pain au chocolat par exemple). Après avoir appuyé sur « envoi » la machine prendra le relais et se chargera d’envoyer par un « tweet » l’information aux clients. Ces privilégiés pourront connaître en temps et en heure le meilleur moment pour venir acheter leur pain au chocolat et le déguster idéalement lorsqu’il est bien chaud.

Pourquoi ?
Baker Tweet a été installé à l’Albion Cafe sur Boundary Street à Londres. Pour expérimenter ce concept, vous pouvez suivre cette boulangerie sur twitter à l’adresse @albionsoven.
BakerTweet permet aux entreprises d’utiliser Twitter pour communiquer en temps réel sur les offres, les prix et les stocks à partir d’un appareil pouvant résister à tous les « dangers » de la cuisine. Cet appareil est en outre beaucoup plus simple à utiliser qu’un ordinateur portable ou un mobile. Une chose manque pour être tout à fait complet : le prix et surtout le modèle économique de Baker Tweet. Si l’envoi de tweet reste gratuit, l’entreprise doit au moins se financer sur l’appareil, mais je n’ai pas plus d’informations à ce sujet.

Vous avez donc un premier aperçu du formidable potentiel qu’offre Twitter aux entreprises. Ce service de microblogging peut être utilisé par différentes structures, je prends l’exemple des boulangeries mais je sais que certains restaurants ont déjà adopté cette méthode et plusieurs entreprises suivront.

siteweb: Baker Tweet


Source: Springwise.com

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter

image-16

Ce dispositif facile à utiliser et indolor transmet le vaccin contre la grippe.

Comment ça marche? En collant ce dispositif sur votre peau et en appuyant un mini bouton, une mini-pompe de distribution s’active et transmet le vaccin par un ensemble de micro-aiguilles. Ces micro-aiguilles délivrent le vaccin par voie intradermique ou dans la peau, mais pas dans le muscle comme par la méthode manuelle avec l’aiguille et la seringue traditionnelles.

Le micro-dispositif a été mis au point par Flugen et permet d’accroître sensiblement l’efficacité des vaccins.

siteweb: fluegen

Source: CoolBusinessIdeas.com

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter
16 < >juin 2009

flash ideebiz: Le transmetteur de vaccin

Author: Romain Pignoux | Filed under: flash idéebiz, Santé, technologie

sans-titre2

A la recherche d’un nouvel avenir pour le transport écologique, le fondateur Ecotricity Dale Vince a entrepris de créer la première supercar zéro émission. Sur une base de Lotus Exige, le véhicule a été fortement modifié : les ingénieurs lui ont greffé un moteur électrique fonctionnant au vent!

Dale nous tiens au courant de l’évolution de son projet sur son blog Zero Carbonista et nous explique comment il transforme la supercar en élégant véhicule électrique capable de fonctionner seulement grâce au vent.

Ma présentation est assez courte, mais pour rebondir sur un précédent article consacré à l’avenir du moteur électrique, je me réjouis de voir ce type d’initiative réconciliant l’automobile et l’écologie.

Siteweb :  ecotricityZero carbonista

Source: CoolBusinessIdeas.com

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter
9 < >juin 2009

flash ideebiz: la supercar qui fonctionne au vent

Author: Romain Pignoux | Filed under: Ecologie, flash idéebiz, technologie, Transport

downloads

L’Eco Showerdrop est un accessoire facilement aménageable sur votre installation qui vous permet de calculer efficacement votre consommation d’eau lors de vos douches ou bains. Un simple affichage numérique vous permet de savoir exactement combien d’eau, votre douche distribue par le biais de graphiques faciles à comprendre. Une simple alerte vous indique quand la quantité d’eau recommandée a été distribué.

Cet outil simple peut permettre de réaliser des économies substantielles d’eau et d’énergie. Selon le site, pour une famille de quatre personnes les économies réalisées seraient de  plus de 180€ par an enregistrées sur les factures d’eau et d’énergie, ainsi que plus de 40.000 litres d’eau et deux tiers d’une tonne de carbone. Il n’y a pas d’installation, juste une simple mise en place, et aucun outil n’est nécessaire.

siteweb: Eco Showerdrop

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter

2007teslaroadster-full1Rouler en voiture de sport, frimer en décapotable, atteindre les 200km/h sur autoroute, tout ceci devient compatible avec l’écologie.
Depuis 2003, la société Tesla Motors commercialise sous son nom un petit bolide entièrement électrique avec des caractéristiques à faire pâlir une Porsche.
Pour les connaisseurs : un moteur de 250 chevaux, zéro émission, 0 à 100 km/h en 3,9 sec, vitesse de pointe de 200 km/h, carrosserie entièrement constituée de panneaux en fibre de carbone, etc.
Je ne suis pas le premier site à traiter du moteur électrique, ni même de la Tesla. Je ne vous ferai donc pas l’historique de la marque. J’aimerais plutôt aborder la résurrection du moteur électrique, dont Tesla en est le parfait exemple, délaissé des grands constructeurs depuis de nombreuses années. Adapté aux petits modèles et produits en petite série, ce type de moteur s’est positionné sur une niche qui a finalement trouvé son public. Mais pénalisée par un temps de charge trop long, une autonomie trop faible et proposée à un prix soutenu, la technologie fut vite abandonné au profit de l’hybride ou des éco carburants (pas si écologique que ça d’ailleurs).
Aujourd’hui avec la montée du prix du pétrole, les constructeurs se ré intéressent à cette technologie et mettent le paquet pour proposer des modèles pertinent face aux véhicules à moteurs thermiques. Pour l’instant hybride, le tout électrique est devenu possible. Aujourd’hui de nombreux industriels se lancent dans la danse comme Heuillez ou Bolloré avec sa bluecar un véhicule qui, avec une charge de 4heures permet une autonomie de 250 kilomètres. D’autre part l’américain EEStor promet une voiture capable de se recharger en 5 minutes pour une autonomie de 400 kilomètres et une vitesse de 125km/h. Pour finir sur Tesla Motors, je souligne que l’allemande Daimler vient récemment de faire l’acquisition de 10% du capital.
En Chine où j’ai vécu plusieurs mois, les autochtones circulent déjà depuis longtemps sur des scooters électriques (voir le lien), voici un produit que l’on pourrait idéalement importer dans notre pays, je m’adresse ici aux entrepreneurs tournés vers l’Asie.
Pour les nouvelles start-up qui se sont investis dans l’énergie solaire photovoltaïque, il y a là aussi des opportunités à saisir : le monégasque Venturi a imaginé pour les années à venir une automobile roulant à l’énergie solaire.

Aujourd’hui le véhicule tout électrique n’est plus une autonomie, il représentera à terme une alternative aux véhicules dotés d’une énergie traditionnelle. Pour un passionné d’automobile comme moi, vibrant au son du moteur d’une Ferrari, il est difficile de m’y résoudre, mais ai-je le choix ?

vois aussi: participez à l’élaboration de la voiture openspace

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter
23 < >mai 2009

Le retour du moteur électrique

Author: Romain Pignoux | Filed under: Ecologie, technologie
« Navigation