RSS
22 < >juin 2015

Piste on Jobs, la recherche de job par recommandation

Author: Romain Pignoux | Filed under: Non classé

Linkedin, keljob, apec, monster, les plateformes de recherche d’emploi sont pléthore, alors Piste on Jobs, un énième site de recherche de jobs ? Oui c’est possible, mais à y regarder de plus prêt le thème semble avoir été traité d’une autre manière..

L’idée:
Piste on Jobs est le premier réseau social professionnel de recherche d’emploi par recommandation.

Comment :
Le but est de mettre en lumière les offres du « marché caché » uniquement accessibles par le réseau. Piste on Jobs a développé 4 moyens innovants qui vont permettre une véritable entraide dans la recherche de l’emploi :
L’arbre réseau : Il permet de recevoir les offres d’emploi diffusées par son réseau de contact de niveau 1 2 et 3. Les possibilité sont décuplées : si vous invitez 10 amis sur POJ, et qu’eux même importent 10 amis qui eux-mêmes en apportent 10 et ainsi de suite, vous imaginez le nombre d’offres potentielles auxquelles vous auriez accès.
L’agrégateur : Des milliers d’offres circulent sur les réseaux sociaux et si vous n’êtes pas amis avec les personnes qui les postent vous risquez de « passer à coté ». Avec l’agrégateur il est désormais possible d’intercepter toutes ces offres.
Les Pist’honneurs : A l’image des Helpers de BlaBlacar, les pist’honneurs diffusent les offres d’emploi de leur réseau, aident les membres à améliorer leur CV et recommandent des candidats. Cette entraide sera récompensée de chèques cadeaux.
Pour les entreprises : possibilités de publier des offres gratuitement et payer seulement si des candidats postulent à l’offre. Un système de multidiffusion a été mis en place, en effet, si une entreprise poste une offre, elle sera multi-diffusée sur les sites de recherche d’emploi populaires.

Pourquoi :
Aujourd’hui en France, avec un taux de chômage au plus haut, plus de la moitié des demandeurs déplorent un manque d’offres. Les recherches d’emploi s’effectuent principalement sur les mêmes sites internet, cependant ces offres ne représentent que 20% des offres d’emploi du « marché ouvert » : notons qu’il y a en moyenne 80 candidats pour une offre d’emploi. Le marché caché est accessible par le réseau relationnel ou les candidatures spontanées qui représentent 80% des offres d’emploi.

siteweb: Piste on Jobs

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter
10 < >juin 2015

Avec Ushopia vous avez le besoin ils ont le produit

Author: Romain Pignoux | Filed under: Non classé

Même si nous privilégions les achats traditionnels, nous avons tous déjà essayé au moins une fois de faire un achat en ligne. Mais que cela soit dans un magasin virtuel ou réel, nous rencontrons toujours des problèmes : conseils peu avisés, vendeur peu scrupuleux, connaissances limitées… Beaucoup d’entre nous sont également noyés parmi la multitude de boutiques et produits proposés.
L’idée
USHOPIA est un moteur de recherches dédié au E-Commerce qui vous pose des questions, afin de définir votre besoin, pour que vous trouviez le produit et la boutique qui vous correspond !
Comment ?
L’internaute répond à des questions simples définissant ainsi pas à pas les usages qu’il fera de son produit. À chacune de ses questions, le site va automatiquement trier, noter et filtrer les produits afin de définir le produit idéal. Tous les produits du marché sont notés en fonction des réponses données, et donc du besoin de l’utilisateur.
Ensuite, le cyber consommateur peut choisir et combiner 35 critères boutique pour choisir la boutique idéale dans laquelle réaliser son achat. De la même manière, le site va filtrer les produits afin que l’utilisateur fasse le bon achat, au bon endroit.

Pourquoi?
Aujourd’hui, notre train quotidien est devenu rapide. Nous souhaitons avoir tout, tout de suite, ou du moins, très rapidement. C’est pourquoi Ushopia propose de simplifier les achats en ligne avec ces différentes interfaces. Ushopia permet donc de trouver le bon produit, au bon endroit, rapidement et simplement.

Site web : Ushopia

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter

Existe t-il un moyen d’éviter le gachis alimentaire tout en favorisant le mieux vivre ensemble ? il semble que oui c’est en tout cas cette mission que s’est donnée Mummyz !

L’idée
Mummyz est un service de partage de plats faits-maison entre particuliers

Comment ?
C’est simple, il y a ceux qui proposent leurs parts additionnelles « les mummyzers en cuisine » et ceux qui veulent manger « les mummyzers à table ».
Vous publiez donc gratuitement une annonce sur vos parts additionnelles en indiquant leurs disponibilités et leurs prix et les les mummyzers réservent et payent en ligne. Dès que votre part a été commandée par un mummyzer vous êtes immédiatement prévenu par SMS et email.
Mummyz est gratuit pour les mummyzers en cuisine (ceux qui proposent leurs parts) et vît grâce aux commissions générées par les commandes des mummyzers à table (ceux qui mangent les parts)

Pourquoi ?
Chaque français jette en moyenne 30 kilos de nourriture consommable par an. Cela représente en moyenne 100 repas et 400 € jetés par les fenêtres. Mummyz est la passerelle entre ces 2 mondes qui s’ignoraient jusque-là ! On peut y manger sainement et rapidement pour pas chère, et on peut limiter son gaspillage en gagnant de l’argent !

Siteweb: mummyz

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter
20 < >mai 2015

Shelterr dites leurs où vous voulez vivre!

Author: Romain Pignoux | Filed under: Immobilier

Depuis plusieurs années, le prix des annonces immobilières sur internet ne cessent d’augmenter. Cette tendance est maintenue par les puissants acteurs du marché sans offrir une réelle amélioration de service. Les professionnels sont déçus ; c’est pourquoi Shelterr tente d’apporter une alternative par laquelle la publication des annonces est un service gratuit

L’idée
Shelterr inverse le processus de recherche en posant une question à l’utilisateur : «Dites-nous où vous voulez vivre !

Comment ?
Une fois le lieu désigné, la carte apparaît et centre directement le secteur afin d’offrir instantanément un aperçu des biens disponibles. En 3 ou 4 clics, vous avez filtré votre recherche et vous voilà devant un aperçu précis des biens qui vous conviennent.
La plateforme a pensé à chacun : plus de listes interminables d’annonces à consulter. Celles-ci sont représentées sur une grande carte, où les biens sont géo-localisés. La recherche est désormais extrêmement intuitive et rapide.
Chez Shelterr, la publication des annonces est un service gratuit aussi bien pour les professionnels que les particuliers.

Pourquoi ?
Lancé avec succès en Belgique en septembre 2014. Shelterr a déjà séduit les acteurs du marché français de l’immobilier. En effet, près de 1000 agences dont plusieurs groupes régionaux et nationaux ont suivi Shelterr dans cette aventure.
Le marché de l’immobilier en ligne est figé depuis des années. Le temps de recherche est long, les coûts pour les agences sont lourds, enfin la comparaison des prix reste un processus lourd. Shelterr souhaite plus que tous remettre les professionnels de l’immobilier sur le devant de la scène grâce à un outil « all-in-one » qui leur apporte une réelle valeur ajoutée.

siteweb: Shelterr

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter
7 < >avr 2015

Sésame votre clé réinventée.

Author: Romain Pignoux | Filed under: Immobilier, technologie

Les serrures connectées commencent à faire leur trou dans le domaine des objets connectés. La grande perdante ? La clé qui elle en est déconnectée. De qui ? De la porte bien sûr ! Après Après Okidokeys et BiSecur Hörmann déjà disponible en France et qui vous permet d’ouvrir votre porte d’entrée ou de garage, découvrez maintenant la serrure Sésame.

L’idée :
Sésame a une promesse : vos clefs réinventées. C’est votre smartphone qui vous permettra de déverrouiller la serrure de votre porte.

Comment ?
Encore pour quelques jours un projet Kickstarter. Sésame vous promet d’ouvrir votre porte directement depuis votre smartphone relié en bluetooth au dispositif facile à installer et fixé directement sur la porte en quelques minutes. Vous pouvez y adjoindre un adaptateur Wi-Fi pour obtenir plus de fonctionnalités et de données à distance. Tout ceci par l’intermédiaire d’une application qui sera disponible sur iOS au lancement.

Le projet toujours en l’état a déjà levé plus de neuf fois la somme demandée sur Kickstarter. Allez y découvrir ici le descriptif complet et détaillé. Il n’est pas fait mention d’une commercialisation sur le marché français mais tenez vous au courant.
Selon le calendrier la livraison des premières unités Sésame devrait intervenir dès le 29 Avril.

Là où la concurrence se positionne rarement en dessous de 200$ Sesame propose un prix d’appel à 99$. Sesame existe en noir, argent, blanc et rose.

Pourquoi ?
Les objets connectés ne cessent de s’imposer dans notre quotidien et l’utilisation du smartphone en est le parfait intermédiaire. Il était normal que cette bonne vieille clé s’en trouve concurrencée un jour ou l’autre (elle reste utilisable avec Sesame). La principale question qui se pose reste bien évidemment la sécurité de tous ces dispositifs par rapport à d’autres système couplant la liaison radio et Wi-fi pour l’ouverture des portes de garage comme chez Hormann

siteweb : sesame

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter
23 < >fév 2015

allier l’achat sur sur internet et le don aux associations

Author: Romain Pignoux | Filed under: cause sociale, ebusiness

Dans notre société de consommation on a parfois envie de remettre du sens dans nos achats, allier shopping et solidarité en somme.

L’idée :
Solimoov est une web application innovante qui permet de collecter gratuitement des dons pour l’association de son choix avec presque tous nos achats sur internet.

Comment ?
L’internaute crée un compte sur solimoov.com afin de choisir l’association qu’il souhaite soutenir, télécharge l’extension Solimoov à son navigateur internet  et surf comme d’habitude sur ses sites marchands favoris. Désormais, vos achats en ligne se transforment en dons : en moyenne 4% du montant de la transaction est reversé à l’association choisie.Solimoov perçoit une commission à chaque fois que vous effectuez un achat sur un site marchand partenaire par le biais du site Solimoov ou à l’aide de l’extension. Entre 35% et 65% de cette commission est reversé à l’association que vous soutenez. Le reste est dédié au fonctionnement du site.

Pourquoi?
Tandis que près d’1 Français sur 2 considère le don comme un acte moral et citoyen et que les achats en ligne résistent à la crise, atteignant plus de 51 milliards d’euros en 2013, le shopping sur internet représente aujourd’hui un véritable levier de financement pour les associations. Fort de ce constat, Solimoov s’adresse aux 30% de Français qui souhaitent réaliser des dons mais ne peuvent le faire par manque de moyens financiers mais aussi à tous ceux qui ont déjà fait un don  et pour qui, Solimoov, est un moyen de donner davantage sans débourser un centime de plus.

siteweb : solimoov

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter
10 < >fév 2015

L’art de networker et de manger en même temps

Author: Romain Pignoux | Filed under: Non classé

L’idée
MyBusyMeal , nouveau réseau de social dining professionnel à pour ambition de faire du business avec l’objectif de transformer un déjeuner, un apéritif, un afterwork ou un dîner en une opportunité professionnelle intéressante.

Comment ?
A l’origine de MyBusyMeal il y a deux frères, Fabien et Sébastien Carraro qui se basent sur un modèle simple et en même temps novateur : croire aux idées de chacun, les partager autour d’un repas avec des personnes qui ont les compétences complémentaires, développer son réseau professionnel avec l’objectif de réaliser ses propres projets.
L’inscription est gratuite et prend moins de 1 minute. Ensuite, les membres ou ‘’BusyPeople’’ ont le choix; soit de participer à un Busymeal créé
par un membre de la communauté soit de créer son propre repas. La démarche est très simple et ne prend que quelques secondes, il suffit de visualiser sur la carte le repas auquel vous souhaitez participer et de cliquer sur « participer». Toutes les informations concernant le BusyMeal sont disponibles sur la fiche du repas (date, adresse, budget, participants, thème du repas…)

Pourquoi ?
MyBusyMeal est ouvert à tout ceux qui ont envie de développer leur réseau, de créer un projet professionnel, de passer un moment convivial avec d’autres professionnel tout ça dans une ambiance conviviale et décontractée.
Le site est disponible en 5 langues sur smartphone, tablettes ou ordinateurs ce qui permet d’avoir un développement international.

Le site: mybusymeal
La video: ici

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter

Alors que près 20 % des femmes ont envie de créer leur entreprise, 33 % considèrent encore qu’être une femme est un désavantage pour entreprendre ! Les principaux freins qui les empêchent de se lancer sont le manque de crédibilité et les difficultés à lever des fonds. Ces deux facteurs bloquants sont d’ailleurs intrinsèquement liés : comment être crédible auprès de vos interlocuteurs quand les circuits financiers traditionnels refusent de vous accompagner ?

L’idée :
Lancer la première plateforme de crowdfunding dédiée à l’entrepreneuriat féminin.

Comment ?
En accompagnant les femmes entrepreneures dans leur recherche de financements (démarrage ou besoins en cours de développement de leur projet) mais aussi de façon plus globale grâce à du conseil et de la mise en relation avec des réseaux nationaux ou locaux de l’entrepreneuriat.

Pourquoi ?
Beryl Bès, fondatrice du site, précise : « Les femmes constituent aujourd’hui plus de la moitié de la population et représentent 60% des diplômés, mais seulement 10% des chefs d’entreprise en Europe. C’est l’actif économique le plus sous-utilisé du monde d’après l’OCDE. » Après avoir travaillé durant 15 ans dans la banque et l’assurance, cette diplômée de la Skema Business School a créé en 2009 son propre cabinet de courtage et de conseil dédié aux entreprises et à leurs dirigeants. En se rapprochant des réseaux économiques féminins, elle prend conscience des freins qui éloignent encore les femmes de l’entrepreneuriat. Elle s’implique alors activement pour faire bouger les lignes.

Si la France s’est fixée pour objectif d’avoir 40 % de créatrices d’entreprise d’ici 2017, ce n’est pas un hasard ! L’entrepreneuriat au féminin est une source de richesse économique, de lien social, et tout simplement de réalisation et d’estime de soi. Aider les femmes à trouver des financements pour lancer et développer leur entreprise est la raison d’être de MyAnnona. Pour toutes les porteuses de projets (créatrices, dirigeantes), le crowdfunding est un formidable tremplin pour développer leur entreprise et pour profiter de la puissance de leur réseau. Pour les investisseurs, c’est l’opportunité de participer à la promotion de l’entrepreneuriat en France à travers un engagement citoyen et solidaire qui réduit les inégalités entre hommes et femmes.
Bon à savoir : les hommes peuvent aussi déposer leur projet si l’entreprise est cofondée par une femme.

Le site : myannona

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter
11 < >déc 2014

Clicrdv, l’agenda en ligne pour gerer vos rendez-vous

Author: Romain Pignoux | Filed under: Non classé

Prendre rendez-vous avec un organisme quel qu’il soit est souvent une épreuve fastidieuse : peu de visibilité sur les disponibilités ou secrétaire parfois antipathique ou incompétente. Désormais on peut supprimer ces étapes et rendre cette démarche bien plus directe et user friendly.

L’idée :
ClicRDV est une start-up française qui édite pour les professionnels un logiciel d’agenda partagé qui permet la gestion des rendez vous par les entreprises.

Comment ?
Créée en 2006, ClicRDV a développé un logiciel d’agenda adapté au besoin de ses clients. Les entreprises gèrent leur agenda de manière autonome laissant le soin a ses clients de prendre rendez-vous par internet 24h/24 et 7j/7. Une fois la prise de rendez-vous effectuée, le client reçoit un SMS de rappel envoyé la veille ou quelques heures avant le rendez-vous. Le service ClicRDV d’adresse à un large panel de professions. Je pense aux cabinets médicaux, salons de coiffure, instituts de beauté, garages etc.

Pourquoi ?
Il s’agit pour l’entreprise d’externaliser la fonction de prise rendez-vous avec notamment une équipe de télésecrétaires dédiée qui assurera la gestion des appels. Les options proposées permettent pour le professionnel de réduire le problème de l’absentéisme et de reconnaître les clients les moins assidus. Racheté en 2011 par le groupe Pages Jaunes, ClicRDV permet aussi l’intégration de Facebook. Depuis sa création ce logiciel a déjà conquis plus d’un million d’utilisateurs

siteweb clicrdv

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter
11 < >déc 2014

Avec thanx collectez des points de fidélité en payant par CB

Author: Romain Pignoux | Filed under: Non classé

Digitaliser les cartes de fidélité fut l’un des premiers défis des applications mobiles. Avec ou sans succès, plutôt sans dirais-je. Peu ou prou de solutions ont réussi à convaincre. A chaque application ses partenaires et à chaque application sa technologie ou sa norme. Résultat : de nombreux établissements abandonnant la fidélisation ou revenant à la bonne vieille carte à tampon des familles.

L’idée :
Lancé aux USA cette année Thanx collectent des coupons de réduction en utilisant comme moyen de paiement leur carte bancaire.

Comment ?
Le client enregistre son nom et son numéro de carte bancaire sur la plateforme ou l’application mobile. Dès lors vous avez accès à tous les commerces partenaires du réseau Thanx !
Et voilà où Thanx devient fun : les coupons de réduction sont automatiquement collectés à chaque achat, avec votre carte, chez l’un des commerces affiliés. Vous pouvez déjà oubliez le fameux menu offert pour 10 tampons puisque le reward est instantané!
Le site ou l’application vous permet de suivre vos diverses dépenses et vous donne une situation sur vos différents rewards. L’application vous alerte aussi sur les différentes réductions disponibles autour de vous.

Pourquoi ?
D’un point de vue pratique, j’y vois un gain de place : les dizaines de cartes en papier trainant dans votre portefeuille peuvent être jetées à la poubelle. J’y vois aussi un gain de temps pour le consommateur qui paie et qui engrange et pour le retailer qui avec cette solution plug-and-play n’a besoin ni d’équipement ni de logiciel et ne se perd pas à enregistrer les coordonnées de ses clients, à tamponner des cartes ou expliquer le fonctionnement d’une pseudo solution de fidélité vendue par une start up douteuse (c’est l’expérience qui parle).
Thanx est surtout un formidable outil de CRM pour les commerçants leur permettant de connaître et analyser les habitudes de consommation des clients.

siteweb Thanx

 

Partager cet article:
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • email
  • MySpace
  • RSS
  • FriendFeed
  • Netvibes
  • Wikio
  • Wikio FR
  • Technorati
  • Posterous
  • Twitter
Navigation »